Les appareils respiratoires destinés à l’évacuation s’adaptent aux applications OGP

Avec davantage d’opérations impliquant des gaz sulfureux ou des forages en eaux profondes, les conditions de travail de l’industrie OGP (Oil, Gas & Petrol) sont extrêmes. Il peut ainsi s’avérer nécessaire de soumettre les appareils de protection respiratoire à des tests critiques supplémentaires dont les exigences dépassent de loin celles des normes existantes. Il s’agit de la procédure de test et de certification qui permet de valider l’adéquation d’un appareil respiratoire destiné à l’évacuation d’urgence (EEBD) à une utilisation dans l’industrie OGP en Europe.

 

  • Norme applicable – EN402

    Pour être définitivement approuvés et certifiés pour une utilisation en Europe, les EEBD à la demande à pression positive sont testés conformément à la norme européenne applicable

    EN 402:2003

    Appareils de protection respiratoire – Appareils de protection respiratoire autonomes à circuit ouvert, à air comprimé, à soupape à la demande avec masque complet ou ensemble embout buccal pour l’évacuation – Exigences, essais, marquage

  • Applications maritimes

    Pour les applications liées à une utilisation sur des plates-formes offshore ou les applications maritimes, les appareils respiratoires pour évacuation d’urgence sont soumis à des tests supplémentaires conformes à la norme internationale. Cette norme impose les mêmes exigences que la norme EN 402:2003, mais avec des exigences supplémentaires beaucoup plus strictes en matière de résistance à la corrosion et aux contraintes mécaniques.

    *ISO 23269-1:2008

    Navires et technologie maritime - Appareils respiratoires pour les navires - Partie 1 : EEBD à bord des navires

  • Sécurité intrinsèque

    Pour les exigences de sécurité intrinsèques dans l’industrie OGP ainsi que dans les environnements à haut risque, des tests supplémentaires peuvent être réalisés et l’EEBD peut être certifié conformément à la directive européenne ATEX 94/9/CE en utilisant les exigences des normes européennes et internationales suivantes

    EN 1127-1:2011

    Atmosphères explosives – Prévention de l’explosion et protection contre l’explosion – Partie 1 : notions fondamentales et méthodologie

    EN 13463-1:2009

    Appareils non électriques destinés à être utilisés en atmosphères explosibles – Partie 1 : prescriptions et méthodologie

    IEC/TS 60079-32-1:2013

    Atmosphères explosives – Partie 32-1 : Risques électrostatiques, préconisations

  • Contrôle de la perméabilité à l’H2S

    Afin de valider l’adéquation de l’appareil respiratoire pour évacuation d’urgence à une utilisation dans les applications impliquant des gaz sulfureux, des tests supplémentaires peuvent être réalisés par des laboratoires tiers, en particulier si l’H2S constitue un élément préoccupant. Ces tests critiques visent à mesurer la perméabilité à l’H2S des matériaux/composants** de l’appareil respiratoire afin de s’assurer de la résistance de ce dernier à l’H2S.



    ** La perméabilité est la capacité de pénétration dans les matériaux des contaminants, même sans fuite (c’est-à-dire même avec une pièce faciale étanche). L’ H2S pénètre très facilement à travers de nombreux matériaux élastomères utilisés dans la fabrication de masques de protection intégrale, de tuyaux respiratoires ou de diaphragmes de soupapes à la demande. La sélection des matériaux adéquats lors de la phase de conception est essentielle à la protection réellement fournie par les EEBD.